Angkor Thom, la Grande Ville • Cambodge

Venez rêver quelques minutes devant les temples d'Angkor Thom à Angkor au Cambodge.

Ce film a été réalisé sur base de photos et vidéos prises durant le voyage Vietnam & Cambodge • 2014

vimeo chapterUn clic sur cette icône ci-dessus affiche la liste des chapitres de ce film sur Cambodge. Un clic sur un point va directement à un chapitre.

La lecture du texte ci-dessous vous aidera à mieux saisir le contexte historique des sites montrés dans cette vidéo.
Chapitres :

00:29 • la porte Sud

01:00 • le temple du Bayon

03:05 • le temple Baphuon

04:31 • le temple Phimeanakas

05:34 • terasses du roi lépreux et des éléphants

 

Guerres entre l'empire khmer et le Champa

 

L'histoire de l'empire Khmer est jalonnée par une succession de périodes de prospérité et des guerres incessantes avec ses voisins du Champa. Les Cham et les Khmers se sont disputé la péninsule indochinoise entre le 10ème et le 13ème siècle.

Une des batailles importantes au cours de cette période est l'invasion et la destruction par les Cham de la capitale Khmère Yasodharapura (autre nom d'Angkor). Le roi khmer Tribhuvnandityavarman fut tué par les Cham. L'empire khmer était à deux doigts de s'effondrer quand le roi Jayavarman VII a rassemblé une armée pour chasser les envahisseurs. Cette armée était puissante et a remporté des victoires décisives, chassant les Cham et ouvrant une période de prospérité sans précédent pour l'empire Khmer.

 

Angkor Thom

 

Jayavarman VII décida de reconstruire la capitale et créa Angkor Thom (la Grande Ville). Jayavarman VII était un empereur bouddhiste et un grand constructeur. Bien que le roi était bouddhiste lui-même, la culture et les constructions khmères résultent d'une synthèse réussie entre le bouddhisme et l'hindouïsme.

La cité royale de Angkor Thom est construite en forme de carré de 3 kilomètres de côté, entièrement entourée d'un rempart de 8 mètres de haut et de douves. Jayavarman avait retenu la leçon de la destruction de l'ancienne capitale plusieurs années auparavant.

Aux 4 points cardinaux, une porte monumentale ornée d'immenses visages de roi permettaient de pénétrer dans la ville.

 

Monuments d'Angkor Thom

 

Les monuments principaux de la ville sont le palais royal, le temple Baphuon et le temple Bayon. Certains bâtiments étaient déjà présents lors de la construction de la nouvelle ville, comme le temple Baphuon, temple dédié à Shiva et construit au milieu du 11ème siècle et une grande partie des autres bâtiments qui constituent le palais royal.

 

Le Bayon

 

Le Bayon fut construit par Jayavarman VII, tout comme les temples plus modestes de Ta Prohm et Kreah Khan. Contrairement à ces derniers, le Bayon est un temple-montagne. La notion de temple-montagne est importante dans l'architecture khmère. Il s'agit d'un temple construit au sommet d'une pyramide à plusieurs étages qui était censée représenter le mont Meru en Inde (le mont Meru, demeure des dieux, était probablement l'actuel mont Kaylash). Cette notion de montagne sacrée où habitent les dieux est commune à l'hindouïsme et au bouddhisme.

 

Le Palais Royal

 

Le palais royal était constitué d'un ensemble de bâtiments, des palais et des temples ainsi que des bâtiments administratifs.

Parmi les temples de l'enceinte du palais royale, citons le Phimeanakas, temple pyramidal aussi nommé Palais Céleste.

Des terrasses dominaient la place Royale. Ces terrasses sont la Terrasse des Éléphants et la Terrasse du Roi Lépreux.

Le temple Baphuon fait également partie de l'enceinte du palais royal. Il s'agit d'un immense temple-montagne avec un gigantesque bouddha couché.

 

à propos de l'endroit, Angkor:

Angkor est certainement le site la plus connu et le plus visité du Cambodge.

L'empire Khmer dominait la péninsule indochinoise du 9ème au 13ème siècle. L'histoire de cet empire est une longue suite de guerres et de luttes intestines pour le pouvoir. 

Angkor fut choisie comme capitale de l'empire à la fin du 11ème siècle.

Le site archéologique se compose d'environ 200 temples et d'importantes réalisations hydrauliques.

 

Musique:

 - YouTube video library - Anamalie, (© Anamalie by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1500007

Artist: http://incompetech.com/)

 - YouTube video library - Constancy Part 1 - The Descent, (© Constancy Part 1 - The Descent by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100775

Artist: http://incompetech.com/)

 - YouTube video library - Constancy Part 2 - The Descent, (© Constancy Part 2 - The Descent by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100774

Artist: http://incompetech.com/)

 - YouTube video library - Constancy Part 3 - The Descent, (© Constancy Part 3 - The Descent by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100774

Artist: http://incompetech.com/)

 

• Avertissement: Les musiques traditionnelles étant souvent sujettes à droits d'auteur (réclamés par les grands groupes de distribution musicale), l'illustration sonore de ce film "Angkor Thom, la Grande Ville • Cambodge" ne fait pas  appel à de la musique typique du Cambodge mais est  empruntée à une collection de musiques libres de droits. Malgré le soin minutieux apporté aux choix musicaux dans ce film, certaines personnes pourraient regretter ce choix, mais c'est le prix à payer pour ne pas encourir de poursuites inutiles. Cette décision a été difficile à prendre, mais c'est la seule solution viable, malheureusement. •

Quel temps fait-il à Angkor?

 

Commentaires parlés dans le film: 

Angkor Thom, ce qui signifie La  Grande Ville d'Angkor" fut fondée par le roi Jayavarman VII après la destruction de l'ancienne capitale khmère par les armées Cham au 12ème siècle. Cette cité royale s'étend sur 9 kilomètres carrés et est entourée de remparts de 8 mètres de haut. Quatre portes principales permettent l'entrée dans la ville.

Sur le pont franchissant les douves de la porte Sud, deux rangées de géants portent un naga, le serpent sacré de l'hindouïsme .

Au dessus de la porte, quatre têtes de bouddhas bienveillants surveillent l'entrée de la ville.

 

La signification des nombreuses têtes souriantes qui ornent le temple du Bayon n'est pas connue avec certitude. Certains chercheurs évoquent l'hyothèse qu'il s'agit de la tête de Brahma, créateur de l'univers et d'autres pensent qu'il s'agit de Bouddha. Quand on connaît la proximité de l'hindouïsme et du bouddhisme dans le royaume khmer, il se pourrait bien que les deux hypothèses soient valables.

Mais au-delà de ces têtes géantes, le temple du Bayon abrite de nombreux bas-reliefs représentant des scènes historiques et de la vie quotidienne.

 

Situé dans l'enceinte d'Angkor Thom, le temple Baphuon est légèrement plus ancien. Construit vers le milieu du 11ème siècle, le Baphuon était un temple dédié à Shiva. C'est un temple-montagne, typique de l'architecture khmère. Un temple censé représenter le mont Meru, résidence céleste des dieux selon les croyances hindouïstes, partiellement reprises par les bouddhistes.

Ce temple souffrit beaucoup des assauts du temps, et sa restauration qui dura près d'un siècle est une véritable prouesse.

 

Une promenade sur la face nord du temple révèle une surprenante statue d'un bouddha couché de près de 75 mètres, ce qui en fait un des plus grands du monde. Surprenant parce que ce temple est dédié à Shiva. Il semblerait que cet immense bouddha ait été ajouté vers le 16ème siècle, probablement pour aider à consolider le temple qui commençait à présenter d'inquiétantes fissures.

 

Le roi Jayavarman VII a fait construire deux terrasses en prolongement du palais royal de façon à pouvoir dominer la place d'Angkor Thom qui s'étendait devant le palais. L'une d'elles porte le nom de Terrasse du Roi Lépreux et l'autre Terrasse des Éléphants. La terrasse du Roi Lépreux doit son nom à une statue à laquelle il manque plusieurs doigts. Serait-ce une référence à Yasovarman 1er, roi du début du 9ème siècle, qui aurait été affecté par la terrible maladie?

Angkor Thom • Cambodge
le temple Baphuon, Angkor  • Cambodge
le temple Baphuon
le temple Phimeanakas, Angkor  • Cambodge
le temple Phimeanakas
la terrasse des éléphants, Angkor  • Cambodge
la terrasse des éléphants
le temple Bayon, Angkor  • Cambodge
le temple Bayon

Angkor, Cambodge

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Google Analytics v4
Google Analytics
Accepter
Décliner
Marketing
Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
DoubleClick/Google Marketing
Accepter
Décliner