Angkor, le temple Ta Prohm • Cambodge

"Découvrez les mystères du temple de Ta Prohm en moins de 7 minutes ! Plongez au cœur d'Angkor, au Cambodge, et explorez l'envoûtant temple de Ta Prohm, où d'anciennes racines s'entremêlent avec les ruines majestueuses. Admirez la fusion époustouflante de la nature et de l'architecture, et laissez libre cours à votre imagination dans cet univers captivant. Notre vidéo concise et instructive, accompagnée d'explications historiques, vous transporte dans la magie de Ta Prohm directement sur votre écran. Ne manquez pas cette occasion de découvrir l'un des temples les plus emblématiques du Cambodge - le tout en moins de 7 minutes !
00:00 • intro | 00:33 • Monastère Ta Prohm

réalisé avec des photos et vidéos prises durant le voyage Vietnam & Cambodge • 2014

Ta Prohm

Le nom d'origine du temple de Ta Prohm à Angkor est Rajavihara, ce qui signifie en khmer 'monastère royal'. Construit  à la fin du  12ième siècle par le dernier grand roi khmer Jayavarman VII, le temple Ta Prohm est une construction à un seul niveau, de type dit "complexe monastique".

 

A la découverte du temple, les archéologues ont attribué l'édifice au roi Ta Prohm (d'où son nom actuel), mais finalement un consensus entre les scientifiques l'attribue définitivement à Jayavarman VII, roi qui amena Angkor à son apogée. On lui doit également entre autres le temple Preah Kahn, également à Angkor.

Au moment de la construction de ces temples, la ville d'Angkor comptait environ 250.000 habitants.

 

Le complexe, consacré en 1186,  était dédié une partie famille de Jayasvarman VII. Le temple principal a été bâti en l'honneur de sa mère, tandis que les deux autres sont dédiés respectivement à son frère et à son guru. Son père sera honoré un peu plus tard avec la construction Preah Khan.

Le temple a été conçu comme une représentation de l'univers bouddhiste, avec des sanctuaires, des cours, des galeries et des tours encadrés d'une enceinte extérieure. Les bas-reliefs et les sculptures du temple illustrent des scènes de la vie quotidienne, des épisodes mythologiques et des divinités bouddhistes.

 

Le site de Ta Prohm

 

Redécouvert au début du 20ème siècle, Ta Prohm a en grande partie laissé dans l'état où il a été trouvé, si on excepte les indispensables travaux pour la sécurisation du site. Les enchevêtrements de racines sur les temples et les murs d'enceinte parlent à l'imaginaire des touristes. Les travaux de sécurisationt ont nécessité d'énormes masses de travail, tant l'équilibre des murs et des temples a souffert de ces racines géantes invasives.

 

La vie au temple

 

Ta Prohm était un monastère et une université bouddhiste.

Ta Prohm était un lieu très important, et selon une inscription sur le site, plus de 12.000 personnes y travaillaient. Que ce soit les danseuses, ou apsaras, qui étaient près d'un millier, il y avait les moines, les prêtres et les ouvriers du temple. En outre, des milliers d'agriculteurs récoltaient de quoi nourrir tout ce monde. Donc, Ta Prohm fut un centre économique important, en plus d'être un lieu de culte de la famille royale. 

 

Architecture

 

La tradition architecturale khmère exigeait que les temples et monastères soient construits dans une grande enceinte dont les portes sont ornées d'une tour à quatre visages.

Le site s'étend sur plus de 60 hectares et est formé d'un ensemble de cinq enceintes auxquelles on accède par des gopuras, construction typiques des temples hindouïstes par lesquelles on pénètre dans les enceintes succesives.

 

 

Commentaires parlés dans le film: 

Ta Prohm est un autre des importants temples d'Angkor construits par le roi Jayavarman VII. Tout comme le temple Preah Khan, mais contrairement aux temples principaux, Angkor Vat et Angkor Thom, Ta Prohm est envahi par les racines de fromagers géants. Ce célèbre aspect des temples d'Angkor est un héritage du romantisme qui régnait dans les milieux archéologiques de la fin du 19ème siècle, lors de la redécouverte de ces temples.

On aurait parfaitement pu dégager Ta Prohm et Preah Khan de ces immenses racines et ensuite sécuriser le site, mais cette végétation envahissante parle à l'imaginaire des touristes et leur suppression pourrait nuire à l'intérêt porté au complexe d'Angkor.

 

Contrairement à Angkor Wat qui possède plusieurs étages et est construit selon le plan des temples-montagne, Ta Prohm, qui était un monastère et une université bouddhiste ne possède qu'un seul étage.

Ta Prohm était un lieu très important, et abritait au temps de sa gloire, près de 12.000 personnes, des danseuses (appelées apsaras), des moines, des prêtres et des ouvriers du temple.

 

L'empire khmer a connu deux influences déterminantes au cours de son histoire. Ces deux cultures, boudhdiste et hindouïste se sont enchevêtrées, ce qui explique en partie la présence de nombreux bas-reliefs d'apsaras dans les temples d'Angkor, capitale de l'empire à son apogée. Les apsaras sont un élément du mythe fondateur de l'hindouïsme mais on les trouve sur les murs des monastères bouddhistes.

 

Quel temps fait-il à Angkor?

à propos de l'endroit, Angkor:

Angkor est certainement le site la plus connu et le plus visité du Cambodge.

L'empire Khmer dominait la péninsule indochinoise du 9ème au 13ème siècle. L'histoire de cet empire est une longue suite de guerres et de luttes intestines pour le pouvoir. 

Angkor fut choisie comme capitale de l'empire à la fin du 11ème siècle.

Le site archéologique se compose d'environ 200 temples et d'importantes réalisations hydrauliques.

Ta Prohm au Cambodge, Angkor • Cambodge
mur d'enceinte envahi par la végétation, Angkor  • Cambodge

mur d'enceinte envahi par la végétation

un des temples du complexe, Angkor  • Cambodge

un des temples du complexe

arbre poussant sur un des temples de Ta Prohm, Angkor  • Cambodge

arbre poussant sur un des temples de Ta Prohm

cour dans l'enceinte du complexe de temples, Angkor  • Cambodge

cour dans l'enceinte du complexe de temples

temple Ta Prohm, Angkor • Cambodge

© 2020 - 2024 • Jean-Marie Putz, PutzProductions