De tout temps nous avons été attirés par la mythique capitale de Tamerlan, Samarqand en Ouzbekistan. Cete ville a été longtemps sur la liste de celles que nous voulions voir.

C'est chose faite depuis septembre 2019, quand nous avons fait le voyage combinant l'Ouzbekistan et le Kyrghizsistan, deux pays d'Asie Centrale, sur la route de la soie.

L'Ouzbekistan (le pays des Ouzbeks) est une grande étendue désertique entre-coupée par quelques grandes oasis où se sont développé les villes les plus importantes du pays.

Nous avons visité Khiva, une ville extrêmement bien (peut-être un peu trop...) restaurée où des monuments anciens semblent avoir été construits tout récemment au point qu'on en vient à se demander s'ils sont authentiques ou si on se trouve dans un parc d'attractions.

Après Khiva, c'est le tour d'une ville plus importante possédant elle aussi des bijoux architecturaux parfaitement restaurés, Bukhara.

Ensuite nous avons visité l'objet de nos désirs, Samarqand. De très belles mosquées et madrassas, la célèbre place Registan et quelques autres merveilles sont un peu perdus dans une ville moderne qui ne brille pas par son charisme.

Après Samarkand, la capitale Tashkent. Autre ville à consonnance mythique qui possède bien quelques monuments islamique de premier ordre, mais l'impression générale est le souvenir récent de l'occupation soviétique. Témoin le métro de Tashkent et les barres d'immeubles au charme désuet.

Après l'Ouzbekistan, direction le pays voisie: le Kyrghysistan. Le pays est très différent de l'Ouzbekistan. Si l'intérêt de l'Ouzbekistan se trouve dans l'architecture de ses villes, celui du Kyrghizsistan  se trouve beaucoup plus dans sa nature. Ses montagnes et son lac d'altitude, l'Issyk Kul, le deuxième plus grand du monde après le Titicaca.

Bishkek est la capitale et ici aussi il reste de forts relents de la période soviétique. Karakol reste une charmante petite ville avec ses étonnants bâtiments en bois, comme sa mosquée et son église.

D'étonnants petroglyphes valent également le détour entre Bishkek et Karakol.

La chasse à l'aigle est toujours pratiquée, mais on est en droit de se demander si le gibier est le lapin et le renard ou le touriste. Quoi qu'il en soit, le spectacle de l'aigle en vol reste fascinant.

 

dates du voyage: 09/2019

Agence de voyage: SRC

https://www.src-reizen.nl

Vidéos de voyage • Ouzbékistan et Kyrghyzsistan

Voyage Ouzbékistan et Kyrghyzsistan