Baracoa est une petite ville située à la pointe ouest de Cuba, dans la province de Guantanamo. La ville a été longtemps isolée du reste du pays à cause d'une infrastructure routière assez rudimentaire. Le meilleur moyen d'y accéder reste la voie aérienne.

 

- Une croix (Cruz de Parra) aurait été plantée là par Christophe Colomb lorsqu'il découvrit l'île de Cuba le 1 décembre 1492.

Il s'agit bien sûr d'une reproduction, mais elle souligne l'importance historique de Baracoa. 

 

Ce qui est considéré comme l'original (da datation au carbone 14 indique bien qu'elle date du XVème siècle) se trouve dans la cathédrale de Nuestra Señora da la Asunción (Notre Dame de l'ascension) dans le centre de Baracoa. S'il est prouvé que cette croix date bien de l'époque, rien ne prouve au contraire le rôle de Christophe Colomb, le bois de cette croix étant d'origine cubaine.

 

Baracoa fut la première capitale de la nouvelle colonie espagnole au cours du XVIème siècle.

 

- Hatuey était un héros du peuple indien qui occupait l'île avant l'arrivée des conquistadors. Il organisa la résistance et fut condamné au bûcher après sa capture. 

Les missionnaires ont voulu le convertir au catholicisme avant sa mort pour lui assurer le "salut éternel". 

Hatuey demanda s'íl y avait aussi des espagnols au paradis et après une réponse positive du missionnaire, il déclina l'offre de salut... 

à propos de l'endroit, Baracoa:

Baracoa est probablement l'endroit où Christophe Colomb débarqua quand il decouvrit Cuba en 1492. C'est aussi l'un des seuls endroits de Cuba où les conquistadors n'ont pas massacré les habitants d'origine de l'ile. On y trouve encore des descendants des indiens Taïnos. Hatuey, héros local leva une armée de Taïnos pour chasser les espagnols de l'île mais cette tentative échoua.

Baracoa est la plus ancienne colonie espagnole sur Cuba et fut sa première capitale.

La ville est située à l'extrémité orientale de l'ile. La ville n'est facilement accessible que depuis les années 1960, ce qui explique qu'elle ait gardé son charme colonial.

Musique

 - YouTube video library

Baracoa