Hoi An, un ancien port sur la route de la soie • Vietnam

Découvrez en moins de 14 minutes Hoi An, joyau vietnamien. Explorez le pont-pagode Chua Cau, plongez dans le marché effervescent et promenez-vous dans les ruelles historiques. Admirez la campagne pittoresque et enrichissez-vous de l'histoire de cette ancienne ville portuaire. Hoi An : un trésor préservé du passé, une aventure qui vous attend. Découvrez-la maintenant!

Ce film a été réalisé sur base de photos et vidéos prises durant le voyage Vietnam & Cambodge • 2014

vimeo chapterUn clic sur cette icône ci-dessus affiche la liste des chapitres de ce film sur Vietnam. Un clic sur un point va directement à un chapitre.

La lecture du texte ci-dessous vous aidera à mieux saisir le contexte historique des sites montrés dans cette vidéo.
Chapitres :

00:01 • le fleuve Thu Bon

02:08 • le pont-pagode japonais Chua Cau

04:08 • au marché

06:32 • le ville et ses maisons

11:54 • la campagne environnante

 

Hoi An

Si la ville de Hoi An au sud de Da Nang au Vietnam est de nos jours une ville d'importance moyenne, elle fut jadis une ville de premier plan et un riche port de commerce, située sur une des routes de la soie.

Son âge d'or a débuté au 15ème siècle avec l'établissement d'un important réseau de comptoirs commerciaux et l'installation dans la ville de riches marchands qui firent construire de magnifiques maisons. Cependant, l'activité du port de Hoi An (ville connue dans les registres coloniaux français sous le nom de Faifo) situé à l'embouchure du fleuve Thu Bon déclina vers la fin du 19ème siècle avec l'ensablement de ce cours d'eau. Le port ensablé n'étant plus en état de recevoir les nombreux bateaux chargés de multiples marchandises, le négoce allait se déplacer vers Da Nang, une trentaine de kilomètres plus au nord.

 

La ville de Hoi An a superbement conservé son patrimoine architectural et culturel hérité de son heure de gloire des siècles passés. La ville est magnifique et il est probable que son déclin économique de la fin du 19ème siècle l'a aidée à préserver les vestiges provenant des diverses cultures qui se cotoyaient du temps de sa gloire ainsi que son tissu urbain traditionnel.

Ainsi, un des monuments les plus emblématiques de la ville est la pagode Chua Cau, construite sur un pont couvert japonais datant de 1593 et offert à la ville par un riche marchand japonais afin de rapprocher les communautés chinoise et japonaise de la ville.

L'activité économique qui semble prédominer de nos jours dans cette ville historique est la confection de vêtements en des temps record. Des vêtements sur mesure, de bonne qualité et à des prix défiant toute concurrence, sont produits en près de 24 heures. Des rues entières où chaque maison abrite des artisans couturiers très doués.

 

Le charme de ses maisons peintes en jaune ou turquoise se reflétant dans les eaux de la rivière est un important attrait pour cette ville très fréquentée par les touristes.

 

La ville est entourée de rizières et de nombreux touristes profitent de la proximité de ces paysages de rêve pour visiter les alentours à vélo. De nombreux buffles souvent accompagnés de petits échassiers blancs se nourrissent et fertilisent les rizières et sont un spectacle permanent pour les amateurs de nature.

 

Histoire de Hoi An

 

Le peuple Cham d'origine malaise-polynésienne, qui a crée l'empire Champa contrôlait le juteux commerce des épices à l'époque du moyen-âge en Europe, du 7ème au 10ème siècle. Hoi An était la capitale écomomique de ce puissant empire de la région. De nombreuses guerres ont opposés les Cham aux autres peuples de la région, comme les Khmers ou les vietnamiens.

Un traité de paix fut signé en 1306 aux termes duquel les Cham ont cédé deux provinces au roi du Vietmam en échange d'une paix durable.

L'empereur du Vietnam annexa le Champa près de deux siècles plus tard, faisant de Hoi An une ville vietnamienne, capitale de la province de Quang Nam.

Les premiers explorateurs européens, en l'occurence le portugais Antonio de Faria sont arrivés vers la fin du 16ème siècle, alors que le Vietnam était sous le contrôle de la puissante dynastie Nguyen, fort intéressés par les activités commerciales. Les Nguyen ont oeuvré à l'essor de Hoi An, en faisant un des principaux ports commerciaux de la Mer de Chine. Avec l'arrivée des portugais, Hoi An est devenu un maillon de la chaine commerciale entre la Chine, le Japon et l'Europe.

Le déclin de la dynastie Nguyen correspond au début de celui de Hoi An qui fut détruite en 1775 suite à une guerre contre les Tay Son, opposé au commerce avec l'extérieur.

Par la suite, un autre empereur de la dynastie Nguyen, Gia Long fit appel aux Français pour l'aider militairement et leur offrit les droits commerciaux du port de Da Nang en guise de paiement. Da Nang supplanta rapidement Hoi An, qui fut reléguée au rang de village de pêcheurs, ce qui en fin de compte lui valut d'être soustraite aux appétits des envahisseurs successifs, expliquant en grande partie le remarquable état de conservation actuel de la localité.

  

Musique:

 - YouTube video library - A Revelation

 - YouTube video library - Constancy Part 2 - The Descent, (© Constancy Part 2 - The Descent by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100774

Artist: http://incompetech.com/)

 - YouTube video library - Dreamy Flashback, (© Dreamy Flashback by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100532

Artist: http://incompetech.com/)

 - YouTube video library - I knew a Guy - Kevin McLeod, (© I Knew a Guy by Kevin MacLeod is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 license. https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Source: http://incompetech.com/music/royalty-free/index.html?isrc=USUAN1100199

Artist: http://incompetech.com/

)

 - YouTube video library - Lurking Shadows

 - YouTube video library - Outcast

Note : Bien que la musique traditionnelle vietnamienne aurait été appropriée pour le film "Hoi An, un ancien port sur la route de la soie • Vietnam", des questions de droits d'auteur nous obligent à utiliser des musiques libres de droits. Malgré notre attention dans la sélection, certains pourraient regretter ce choix, nécessaire pour éviter d'éventuelles poursuites. Cette décision, bien que difficile, est la seule solution viable.

Quel temps fait-il à Hoi An?

 

Commentaires parlés dans le film: 

Jadis un des plus importants ports de la Mer de Chine, des circonstances politiques et naturelles ont entraîné son déclin et en ont fait ce que Hoi An est aujourd'hui: une ville touristique de taille moyenne mais au patrimoine exceptionnellement bien conservé. 

L'ensablement du port vers la fin du 19ème siècle ainsi que des tractations politiques avec la France quelques décennies plus tôt ont grandement favorisé Da Nang au détriment de Hoi An.

 

Le pont-pagode Chua Cau est le symbole d'une certaine harmonie qui régnait entre les communautés à l'époque de la gloire de Hoi An. Le pont fut construit en 1593 par un marchand japonais afin de faciliter les échanges entre les quartiers japonais et chinois, et en 1653, une pagode fut érigée sur le pont, ce qui en fait un monument pratiquement unique en son genre. Le pont fut reconstruit au début du 19ème siècle et restauré à plusieurs reprises par la suite. Un couple de statues garde les deux extrémités. D'un côté des singes et de l'autre des chiens.

 

Le Sud-Est asiatique est renommé pour l'excellence de sa gastronomie, et cette qualité est en grande partie due à la fraîcheur de ses ingrédients. A Hoi An comme ailleurs, des marchés animés offrent de quoi ravir les papilles, après avoir ravi les yeux des photographes.

 

Hoi An est une des villes les plus visitées du centre du Vietnam. Il se dégage une poésie certaine de ses vieilles maisons aux murs peints en ocre et de ces lampions qui ornent pratiquement toutes les rues.

 

Construite sur les ruines d'un temple plus modeste bâti par des bouddhistes vietnamiens, le temple  fut reconstruit en 1697 par des familles chinoises pour servir de hall d'assemblée de la communauté chinoise de Fujian à Hoi An. C'est bien plus tard que la maison communale de la congrégation du Fujian devint le Phuc Kien, dédié à la déesse de la mer. Son architecture est remarquable, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

 

Si la vieille ville de Hoi An, classée au patrimoine mondial de l'Unesco est magnifique, la campagne environnante vaut également le détour. Des rizières avec des buffles qui s'y prélassent, souvent accompagnés par des petits échassiers blancs qui les débarassent de leurs parasites ainsi que des cimetières bucoliques sont un régal pour les yeux. Les vietnamiens se soucient plus de la beauté de leurs tombes que de celle des maisons où ils résident de leur vivant...  et puis, il y a l'embouchure du fleuve avec ses pêcheurs, et pour les amateurs, les jolies plages ne manquent pas non plus.

à propos de l'endroit, Hoi An:

Hoi An est une ville de moyenne importance du point de vue de sa population puisqu'elle compte environ 120000 habitants. Située à une trentaine de kilomètres au sud de Da Nang à l'embouchure du fleuve Thu Bon, l'ancienne ville de Hoi An est classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce fut jadis un port très prospère, un exemple typique de port extrême-oriental.

 

dans la rue, Hoi An • Vietnam
pagode Phuc Kien, Hoi An  • Vietnam

pagode Phuc Kien

une rue typique de la ville, Hoi An  • Vietnam

une rue typique de la ville

une embarcation sur le fleuve Thu Bon, Hoi An  • Vietnam

une embarcation sur le fleuve Thu Bon

buffle à la campagne, Hoi An  • Vietnam

buffle à la campagne

Hoi An, Vietnam

© 2020 - 2024 • Jean-Marie Putz, PutzProductions