Agrigente, la Vallée des Temples, Sicile • Italie

Découvrez l'histoire fascinante de la Vallée des Temples d'Agrigente en Italie avec notre visite guidée virtuelle de moins de 8 minutes. Plongez dans l'atmosphère magique de ce site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et laissez-vous transporter dans le temps. Regardez notre vidéo dès maintenant !
00:00 • intro | 00:49 • le temple d'Héra Lacinia (ou de Junon) | 02:19 • les remparts | 03:31 • le temple de la Concorde | 05:00 • le temple d'Héraclès (ou de Hercule) | 06:02 • le temple de Zeus

réalisé avec des photos et vidéos prises durant le voyage Italie: Séduisante Sicile 2022

Agrigente

Le ville d'Agrigente est bâtie sur un site qui était déjà occupé dès la préhistoire, mais l'origine de la ville remonte à la fondation d'Akragas en 582 avant Jésus-Christ. Akragas, nom originel d'Agrigente par des colons grecs à une époque où la surpopulation était déjà un problème en Grèce. Plus de 300.000 personnes auraient émigré depuis la mère-patrie vers la Sicile, ce qui explique l'extraordinaire richesse de cette île en vestiges grecs.

Histoire d'Agrigente

Au temps de sa splendeur, vers le 5ème siècle avant notre ére, Agrigente comptera plus de temples que l'Acropole d'Athènes.

Comme beaucoup de villes de la région à cette époque, Agrigente n'échappa pas aux guerres successives malgré l'imposante muraille de près de 12 kilomètres de long qui l'entourait.

Les premiers envahisseurs étaient les carthaginois  en 406 avant notre ère, qui détruirent une partie des temples de la ville et massacrèrent une partie de ses habitants. Quelque 70 ans plus tard les carthaginois furent chassés et les temples reconstruits. La période de paix ne dura que quelques décennies, jusqu'aux guerres puniques menées par Rome contre Carthage et Agrigente, après une période tumultueuse devint définitivement romaine aux environs de 200 avant Jésus Christ.

Mais Rome n'étant pas éternelle, les Vandales, tribu gothique, prennent possession d'Agrigente en 468 de notre ère avant de passer dans les mains des Ostrogoths à la fin du 5ème siècle. Plus tard, les byzantins, autrement dit l'Empire Romain d'Orient rattachent Agrigente à l'Italie.

Puis ce fut le tour des Arabes de s'emparer de la ville pendant environ un siècle entre 800 et 900, avant l'arrivée des Normands en 1091. La ville va lentement se relever de ces années agitées et fera partie du Royaume de Sicile, créé par le roi Normand Roger II.

Avec la réunification de l'Italie au 19ème siècle, Agrigente devient une ville du Royaume d'Italie en 1861.

La Vallée des Temples

Etrange nom pour cette succession de temples grecs, puisqu'ils sont situés sur une colline surplombant la ville... C'est à cet endroit que se trouvaient la plupart des temples de la ville, tous orientés vers la Grèce, mère-patrie des fondateurs de la ville.

Le temple de la Concorde

Le temple de la Concorde, de style dorique, est le mieux conservé du site. Cet état extraordinaire de conservation est surtout dû au fait qu'il fut transformé en basilique chrétienne, ce qui lui a permis d'échapper aux pillards et autres chasseurs de pierre. Le temple de la Concorde a été construit vers 440 avant notre ère, à l'apogée de la puissance d'Akragas, la ville antique qui a précédé Agrigente. Il était dédié à la déesse grecque Héra, mais a été converti en église chrétienne au VIe siècle, ce qui a contribué à sa conservation.

Le temple est construit en marbre et a une base rectangulaire de 39,44 mètres sur 16,92 mètres, avec une colonnade de 34 colonnes doriques sur les côtés les plus longs et 14 colonnes sur les côtés les plus courts. Les colonnes ont une hauteur de plus de 7 mètres et sont espacées de manière égale pour créer une impression de symétrie et d'harmonie.

La cella, ou salle centrale, du temple de la Concorde a été préservée dans son intégralité, bien que le toit ait été détruit. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent voir des éléments tels que les chapiteaux sculptés des colonnes, les frises décoratives et les sculptures de fronton qui ornaient autrefois le temple.

Le temple de la Concorde est un exemple exceptionnel de l'architecture et de l'art de l'époque classique grecque, et témoigne de l'influence de la culture grecque sur la Sicile antique. Il est également l'un des témoins les plus importants de l'histoire de la chrétienté en Sicile, où de nombreux temples antiques ont été convertis en églises au fil du temps.

Le temple d'Hera

Le temple d'Hera (ou de Junon) date d'environ la même époque et est également de type dorique. Ce temple fut détruit et incendié par Carthage en -406 avant d'être reconstruit par les romains. Moins bien conservé que celui de la Concorde, le temple d'Héra fut partiellement restauré au 20ème siècle, par le redressement de quelques colonnes.

Le temple d'Héra, également connu sous le nom de Temple d'Héra Lacinia, est un temple grec antique situé dans la vallée des Temples à Agrigente, en Sicile, en Italie. Il est dédié à la déesse Héra, l'épouse de Zeus dans la mythologie grecque.

Le temple d'Héra a été construit vers 450 avant notre ère, au même moment que le temple de la Concorde. Il a été construit en style dorique et est considéré comme l'un des plus anciens temples de la vallée des Temples.

Le temple d'Héra a une base rectangulaire de 26,4 mètres sur 63,9 mètres, avec une colonnade de 34 colonnes doriques sur les côtés les plus longs et 15 colonnes sur les côtés les plus courts. Les colonnes ont une hauteur de plus de 15 mètres et sont espacées de manière égale pour créer une impression de symétrie et d'harmonie.

Le temple a été endommagé au fil des siècles et a été restauré plusieurs fois. Les restes de la cella, ou la salle centrale, sont encore visibles, mais il ne reste plus beaucoup de sculptures ou de décorations originales.

Le temple d'Héra est un exemple important de l'architecture grecque antique et témoigne de l'influence de la culture grecque sur la Sicile antique. Il est également un témoignage de l'importance de la déesse Héra dans la mythologie grecque et dans la vie religieuse de l'époque.

D'autres temples furent détruits par des tremblements de terre, comme celui de Castor et Pollux.

le temple de Castor et Pollux

Le temple était dédié aux frères jumeaux Castor et Pollux, qui étaient des divinités dans la mythologie grecque.

Malheureusement, le temple de Castor et Pollux a subi de graves dommages au fil des siècles. Les colonnes ont été abattues, les pierres ont été volées et les sculptures ont été détruites. Au fil du temps, le temple a été abandonné et recouvert de terre et de végétation.

Au XVIIIe siècle, des fouilles archéologiques ont révélé les restes du temple de Castor et Pollux, mais il était déjà trop tard pour sauver la majeure partie de ses éléments architecturaux. Aujourd'hui, il ne reste que quelques colonnes et des fragments de frises et de sculptures qui témoignent de sa beauté passée.

Néanmoins, le temple de Castor et Pollux reste un témoignage important de l'architecture et de l'art grecs antiques. C'est également un exemple de l'impact de l'histoire tumultueuse de la Sicile sur son patrimoine culturel et archéologique.

Le temple de Zeus

Le temple de Zeus a été construit à partir de 480 avant notre ère, mais il n'a jamais été terminé en raison de l'invasion carthaginoise de la Sicile. Il était censé être le plus grand temple de la vallée des Temples, avec une hauteur de plus de 20 mètres.

Le temple de Zeus était décoré de nombreuses sculptures et ornements, y compris une statue colossale de Zeus lui-même. Cette statue a été considérée comme l'une des sept merveilles du monde antique en raison de sa taille et de sa beauté. Malheureusement, elle a été détruite au cours des siècles et seule sa base reste aujourd'hui.

Au fil du temps, le temple de Zeus a subi de graves dommages, notamment lors de tremblements de terre et de pillages.

Un bon nombre de ses pierres ont servi au remblayage du port d'Agrigente. L'homme n'a pas toujours eu le respect des vieilles pierres...

Quel temps fait-il à Agrigente?

à propos de l'endroit, Agrigente:

Agrigente au Sud-Ouest de la Sicile est une ville qui compte environ 60.000 habitants. La ville, occupant un territoire habité depuis la préhistoire fut fondée au 6ème siècle avant Jésus-Christ et est célèbre pour sa multitude de templse grecs dont la plupart sont dans un excellent état de conservation.

 

Commentaires parlés dans le film: 

La Sicile a été une terre d'accueil pour les nombreux grecs fuyant la surpopulation de leur pays dès le 5ème siècle avant Jésus-Christ. Parmi les villes les plus importantes de l'île à cette époque, Agrigente témoigne aujourd'hui encore des splendeurs passé des villes grecques. À l'époque de son apogée, il y a 2500 ans, Agrigente vit la construction de nombreux temples sur une colline surplombant la ville, connue de nos jours sous le nom de Vallée des Temples.

 

Ce temple, construit en 450 avant Jésus Christ, était dédié à la déesse grecque Héra (dont l'équivalent romain est Junon). Il fut détruit une première fois par Carthage lors de l'invasion de -406 et reconstruit par les romains bien plus tard, quand la Sicile devint une province romaine.

 

Au début de notre ère les énormes remparts autour des temples de la ville avaient perdu de leur importance stratégique. Les premiers chrétiens les plus fortunés les ont transformé en nécropole, creusant des niches dans les murs épais pour recevoir le corps de leurs défunts.

 

Ces sépultures s'étendent du temple de Junon à celui de la Concorde construit vers -430. Le temple de la Concorde est le plus grand et le mieux conservé des temples doriques en Sicile. Cet exceptionnel état de conservation est principalement dû au fait qu'il a été transformé en basilique chrétienne au 6ème siècle, ce qui a nécessité des renforcements et mis le temple à l'abri des chasseurs de pierres. On ignore à quelle divinité il était dédié.

 

Construit au 6ème siècle avant notre ère, le temple d'Héraclès  (ou de son équivalent romain Hercule) était le plus grand et le plus beau temple de l'anciene Akragas. Le temple possédait 38 colonnes dont seules 9 ont été relevées lors d'une restauration au début du 20ème siècle, empêchant le visiteur actuel de bien se rendre compte des dimensions de ce temple grec.

 

Zeus, le dieu suprême du panthéon grec, aurait du avoir le plus grand temple du site, et c'était bien dans les intentions des bâtisseurs de l'époque. Mais ce temple, aussi connu sous le nom de Olympéion n'a jamais été achevé, probablement à cause de l'invasion carthaginoise de l'île en -406.

Ce temple a perdu la grande majorité de ses pierres car celles-ci ont été réutilisées au cours des siècles pour diverses constructions.

 

Le temple de Zeus était orné de télamons, statues de géants supportant une corniche. Un de ces télamons est conserrvé au musée d'Agrigente et une réplique a été placée au milieu des ruines du temple.

le temple de la Concorde, Agrigente, Sicile • Italie
le temple de la Concorde, Agrigente  • Italie • Sicile

le temple de la Concorde

le temple de Junon (temple d'Héra Laciana), Agrigente  • Italie • Sicile

le temple de Junon (temple d'Héra Laciana)

vestiges des remparts de la ville, Agrigente  • Italie • Sicile

vestiges des remparts de la ville

télamon (statue supportant une corniche)  du temple de Zeus conservée au musée local, Agrigente  • Italie • Sicile

télamon (statue supportant une corniche) du temple de Zeus conservée au musée local

Agrigente, Sicile Italie

© 2020 - 2024 • Jean-Marie Putz, PutzProductions